PinePhone, un smartphone pensé pour respecter la vie privée de ses propriétaires


Le PinePhone propose de couper manuellement la source de l’alimentation de plusieurs fonctionnalités

Dans un monde toujours plus connecté où de nombreux abus ont été découverts, la confidentialité devient aujourd’hui un argument de vente. Et si la plupart des appareils technologiques proposent des options pour protéger la vie privée de leurs utilisateurs, cela peut ne pas être suffisant ou efficace.

Le contrôle de confidentialité sur les smartphones se fait en effet via des commandes logicielles qui peuvent être insuffisantes ou compromises. C’est pourquoi le constructeur Pine64 a mis au point un smartphone permettant de contrôler physiquement sa confidentialité.

Le PinePhone propose en effet des interrupteurs permettant de désactiver physiquement plusieurs fonctionnalités du téléphone. Ainsi, une personne pourra désactiver manuellement le wifi, le Bluethooth, mais aussi le microphone et la caméra avant/arrière de son smartphone, avec la certitude que ces fonctionnalités sont bien bloquées.

Activer l’un ou l’autre interrupteur, « kill switch », permet de couper la connexion aux composants spécifiques pour la connexion réseau ou Bluetooth, la caméra ou le microphone.

Pour un public averti

Et pour les plus attentifs à leur vie privée et à la confidentialité, bonne nouvelle. Le smartphone de Pine64 ne tourne pas sur le système d’exploitation de Google, mais sur Linux. Cela implique que certaines fonctionnalités et applications populaires ne sont pas disponibles sur ce téléphone, qui ne se destine donc pas forcément au grand public.

Sa fiche technique ne devrait d’ailleurs par attirer les technophiles. Le smartphone embarque 2Gb de RAM, un processeur Cortex A-53, un espace de stockage de base de 16 Go, un capteur photo dorsal de 5Mp et de seulement 2 MP pour la caméra avant. Il est cependant vendu à un prix très intéressant (149 dollars) qui devrait séduire les adeptes de ce type d’appareil.

Si cela peut paraître étonnant, il semble qu’il y ait un vrai marché pour ce type de produits. L’entreprise à l’origine du PinePhone commercialise des téléphones de ce genre depuis 2015. D’ailleurs, le PinePhone n’est pas le seul smartphone à proposer des « kill switch » pour la confidentialité, le Librem 5 de Purism en a également fait un argument de vente.

Catégories :High-Tech

Tagué:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.