Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur des Clips Antisémite pour « provocation à la haine raciale »


Du ministre de l’Intérieur à plusieurs députés de la majorité, les réactions politiques ont été nombreuses pour dénoncer les paroles de ce clip, et sa diffusion sur les réseaux sociaux.

Le parquet de Paris a ouvert ce jeudi une enquête pour « provocation à la haine raciale », visant plusieurs clips et chansons de Freeze Corleone, une figure montante du rap français dont les paroles ont provoqué l’indignation de plusieurs élus.

Quelques heures après la montée d’une polémique sur les paroles de ses chansons, le procureur de Paris, Rémy Heitz, a annoncé dans un communiqué avoir « pris l’initiative d’ouvrir (…) une enquête portant sur différents clips vidéo et chansons de Freeze Corleone » pour « provocation à la haine raciale » et « injure à caractère raciste ».

Interpellé dans la tribune des élus LREM, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti s’est insurgé jeudi après-midi, dans l’hémicycle, contre ces paroles.

« L’imaginaire est le dernier refuge de la liberté et l’art est sans doute un espace formidable de liberté mais en aucune façon il ne peut être le paravent permettant en toute impunité d’exprimer la haine, ni l’apologie du nazisme (…) ni d’égrener des tombereaux d’insultes antisémites qui donnent envie de vomir », a-t-il déclaré.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.