Ligue 1 : À neuf contre onze, le PSG décroche sa première victoire de la saison face à Metz (1-0)


Un gros ouf de soulagement a parcouru le Parc des Princes au coup de sifflet final. Et dans les rangs du PSG. A neuf, après l’expulsion d’Adbou Diallo et la blessure de Juan Bernat, le club de la capitale a arraché sa première victoire de la saison dans les arrêts de jeu, ce mercredi, face à Metz en match en retard de la 1ère journée de Ligue 1 (1-0).

Jusqu’à la 93e minute, le champion de France pensait vivre une nouvelle soirée cauchemardesque. Dans la lignée de leurs deux premiers matchs à Lens (0-1) puis dans le Classique contre l’OM (0-1), conclue à chaque fois par une défaite, les hommes de Thomas Tuchel, encore privés de plusieurs joueurs (Neymar, Leandro Paredes, Layvin Kurzawa, Thilo Kehrer, Marco Verratti Alessandro Florenzi, Kylian Mbappé), ont livré une pâle copie et se dirigeaient vers une nouvelle contre-performance.

Malgré une nette possession du ballon, ils ont encore été peu inspirés offensivement et ont éprouvé toutes les difficultés le chemin des filets en dépit du retour en pointe de Mauro Icardi. La faute à un manque d’inspiration, mais aussi au gardien du FC Metz Alexandre Oukidja, qui a multiplié les parades devant Angel Di Maria (10e, 79e), Julian Draxler (38e) ou encore Mauro Icardi (77e).

A cette incapacité à trouver la faille se sont ajoutées l’expulsion de Diallo (65e) et la blessure de Bernat (86e). Rien ne lassait alors présager voir les Parisiens prendre ses trois premiers points. Mais sur une dernière tentative, la délivrance est venue de Julian Draxler, souvent décrié ces derniers temps, dans les arrêts de jeu.

Après avoir débordé côté gauche, Di Maria, à l’initiative de toutes les actions parisiennes, a centré en direction d’Icardi, trop court pour couper la trajectoire. Mais le portier messin a repoussé le ballon sur la tête de l’Allemand qui a marqué dans le but vide pour enfin débloquer le compteur de but et de points de son équipe.

Un miracle et surtout une petite éclaircie dans un début de saison très chaotique rendu un peu plus morose par les sanctions de la commission de la discipline qui n’a pas été tendre avec Layvin Kurzawa. Expulsé, dimanche soir, pour s’être empoigné avec le défenseur marseillais Jordan Amavi, l’ancien monégasque a écopé de six matchs ferme de suspension. Egalement exclus, Neymar et Leandro Parades se sont vus infliger deux matchs ferme et un avec sursis.

Les trois joueurs seront donc absents, dimanche, pour le déplacement à Nice. Tout comme Abdou Diallo et Juan Bernat, qui risque d’être absent de longues semaines. Mais Thomas Tuchel devrait pouvoir compter sur le retour très attendu de Kylian Mbappé pour lancer définitement la saison du vice-champion d’Europe.

Catégories :Football

Tagué:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.