Bamako: L’Embargo commence à peser sur les populations


Depuis le coup d’État du 18 août, la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest a décidé de suspendre ses échanges financiers et commerciaux avec le Mali, à l’exception des produits de première nécessité.

Cet embargo partiel n’est pas complètement appliqué, mais la Cédéao menace d’un embargo « total » cette fois si la junte qui a pris le pouvoir ne nomme pas d’ici mardi prochain un président et un Premier ministre civils. Une perspective redoutée notamment par les commerçants qui importent des produits de la Côte d’Ivoire. Pour eux, les conséquences se font déjà sentir.

Chacun appelle donc la Communauté économiques des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à lever l’embargo, dont les premières victimes disent-ils, ne seront ni les hommes politiques ni les militaires, mais la population malienne.

Catégories :Afrique

Tagué:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.