Biélorussie : le président Loukachenko investi malgré la contestation


Le président biélorusse Alexandre Loukachenko, confronté à un mouvement de contestation post-électoral inédit, a prêté serment, mercredi, dans le secret pour un sixième mandat. Selon lui, la « révolution » voulue par ses détracteurs a échoué.

Alexandre Loukachenko a prêté serment pour un sixième mandat à la tête de la Biélorussie, mercredi 23 septembre, malgré la contestation de sa réélection. « Il a prononcé le serment en langue biélorusse, après quoi il a signé l’acte de prestation de serment, puis la présidente de la Commission électorale (…) lui a remis le certificat de président de la République de Biélorussie », a indiqué d’abord l’agence étatique Belta, puis le site de la présidence.

Dans la matinée, les médias indépendants biélorusses et les plateformes de l’opposition avaient spéculé sur une investiture surprise, le cortège présidentiel ayant défilé dans la rue à toute vitesse, l’artère principale de Minsk ayant été fermée au public et les forces de l’ordre ayant été déployées en nombre autour de la présidence.

« Le président sortant qui affirme avoir gagné avec 80 % des voix fait de son investiture une opération des services spéciaux, sous protection des forces antiémeutes et dans le secret », a ironisé sur la messagerie Telegram l’un des représentants de l’opposition, Pavel Latouchko, exilé comme beaucoup de ses camarades.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.