France: Rachida Dati dit vouloir « gagner l’élection présidentielle de 2022 » Dans la presse britannique


La maire LR du VIIe arrondissement de Paris a accordé un entretien au Times dans lequel elle clarifie ses intentions quant à la prochaine élection présidentielle.

Après les municipales du printemps dernier, Anne Hidalgo et Rachida Dati pourraient-elles également s’opposer lors de la prochaine présidentielle? Alors que la maire socialiste de Paris ne semble désormais plus exclure une candidature, en déclarant qu’elle prendra « toute (s)a part dans la bataille qui s’annonce », l’édile Les Républicains (LR) du VIIe arrondissement en fait autant, à en croire ses déclarations au Times.

Publicités

Ses projets des deux prochaines années? « Gagner l’élection présidentielle de 2022 », a-t-elle répondu sans ambages au quotidien britannique, qui titre son article « Rachida Dati: J’ai combattu l’élite française. Maintenant je veux être présidente. »

Une réponse qu’elle n’avait encore jamais formulé de manière aussi directe. En juin dernier, Rachida Dati avait emporté 34% des voix dans la course à la mairie de Paris, s’inclinant devant Anne Hidalgo avec près de 49% des suffrages, et se classant devant Agnès Buzyn qui en avait récolté 13%. Un score au-delà des attentes, alors que les sondages donnaient l’ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy largement battue en début de campagne.

Faux suspense?

« Quand vous faites de la politique et que vous gagnez des batailles électorales qui vous montrent que vos idées progressent, que vous défendez vos valeurs ainsi qu’une cohésion et une communauté de destins, fatalement vient le moment où vous vous dites, particulièrement en voyant l’état du pays, que peut-être je pourrais me lancer dans ce combat « , a poursuivi Rachida Dati au sujet de la prochaine présidentielle.

Interrogée en septembre sur ses intentions quant à 2022, au cours d’un entretien au Figaro, la sarkozyste avait botté en touche, indiquant que « les prochains mois détermineront (son) niveau d’engagement ».

J’aime profondément la France. Je sais ce que je peux apporter à cette élection. Certains y verront de la vanité ou de la prétention, mais je crois qu’il faut remettre du courage dans l’action politique », avait-elle ajouté.

« J’ai une vision »

« J’ai une envie, j’ai une vision », avait-elle déjà déclaré au Parisien en juillet, s’en remettant alors au choix de sa famille politique. Famille politique au sein de laquelle elle pourrait avoir de la concurrence. Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand ne se cache pas de nourrir des ambitions présidentielles, et le maire de Troyes François Baroin doit clarifier ses intentions « à l’automne ».

Auprès du Times, Rachida Dati évoque également la question des inégalités et le chômage, ainsi que la présidence d’Emmanuel Macron. Reconnaissant qu’aucune femme n’a encore jamais dirigé la France, elle pointe le fait d’avoir été la première garde des Sceaux en 2007. « Voyez-vous, les choses avancent », réplique-t-elle dans les colonnes du journal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.