RDC: Denis Mukwege « la situation est explosive à l’est du Congo »


Denis Mukwege pour moi, aujourd’hui, c’est un sentiment mitigé. Mitigé, puisque c’est incompréhensible que la Communauté internationale ait lu ce rapport et que le Conseil de sécurité ait décidé de mettre ce rapport dans un tiroir. Pour moi, c’est incompréhensible et cela pose la question.

Publicités

« Quel monde nous voulons construire demain » ? Je pense les crimes qui sont considérés comme des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, des crimes de génocide, le monde ne devrait pas se taire, puisque nous sommes tous concernés. Et le jour où nous gardons silence par rapport à ces crimes, nous savons tout simplement que nous ouvrons largement la porte pour que ce type de crimes puissent continuer.

De l’autre côté, le fait que le peuple congolais se mette debout, pour demander que le gouvernement congolais puisse prendre ses responsabilités par rapport à ces crimes, pour permettre aux Congolais de faire leur deuil, je crois que cette évolution de la population congolaise est très, très encourageante.

J’appelle le peuple congolais à demander à ce que justice soit faite. Je demande au peuple congolais de se lever. Personne ne le fera à notre place. C’est au peuple d’exiger que le droit soit dit. Et là, je vois très mal comment la Communauté internationale, ou même le gouvernement, va continuer à échapper.

Catégories :Afrique

Tagué:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.