Mali: la libération des otages, est un succès pour le gouvernement de transition


Cette libération survient moins de deux mois après le coup d’État militaire du CNSP, la junte qui a fait chuter le président Ibrahim Boubacar Keïta. C’est pourtant sous l’ancien régime que les négociations avaient été lancées, activement, mais le moment de la libération effective favorise forcément les actuels hommes forts du Mali.

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

La libération de Soumaïla Cissé était devenue au Mali une cause nationale, transpartisane fédératrice. Si ce n’est évidemment pas l’objectif premier, le gain politique associé est indiscutable. Mais à qui attribuer ce succès ?

« Les nouvelles autorités » remerciées

Soumaïla Cissé lui-même, dans ses premières déclarations publiques, a tenu à remercier « les nouvelles autorités », issues du coup d’État militaire mené par le CNSP le 18 août dernier. Le chef de l’opposition malienne, enfin libre, salue la « rapidité » avec laquelle elles se sont engagées pour sa libération.

Me suivre

Recevez du nouveau contenu directement dans votre boîte de réception.

Catégories :Afrique

Tagué:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.