BÉNIN : Sogea Satom fournit de l’eau à 240 000 personnes à Abomey-Calavi


Le partenariat public privé (PPP) porte ses fruits au Bénin et Abomey-Calavi en bénéficiera désormais. Cette ville du sud du Bénin dispose de nouvelles installations de production d’eau potable entièrement construites et financées par Sogea Satom, la filiale du groupe français Vinci. L’entreprise de travaux publics a ainsi pris une part active dans la mise en œuvre de la première phase du Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville d’Abomey-Calavi.

Publicités

Dans le cadre de ce marché, Sogea Satom a construit une station de traitement de l’eau dotée d’une capacité de 45 000 m3 par jour à Zinvié. L’entreprise de construction a également fourni huit forages équipés de systèmes de pompage électrique pouvant fournir 1 500 m3 d’eau par heure. Sogea Satom a aussi construit un réservoir au sol de 3000 m3, ainsi qu’une plateforme pour cinq tours de dégazage d’une capacité totale de 51 040 m3 par jour.

Un système de télégestion d’installations d’eau potable

À Houèto, la société basée à Rueil-Malmaison (France) a mis en service un château d’eau de 500 m3. Le contrat de Sogea Satom concernait également le transport de l’eau avec la fourniture et la pose de 28,1 km de conduites de 280 mm et 710 mm ; 103 km de conduite en PVC (polychlorure de vinyle) de diamètres variant entre 75 et 225 mm  ; un linéaire sur environ 99,5 km ; la mise en place d’un système de télégestion ainsi que la réhabilitation du système d’adduction d’eau villageoise (AEV) de Gbodjoko et son raccordement au réseau d’eau de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb).

Un partenariat public privé bénéfique pour Abomey-Calavi

La construction de l’ensemble des installations a été entièrement financée par Sogea Saton à hauteur de 26,8 millions de francs CFA (43,6 millions d’euros). Selon Samou Séidou Adambi, le ministre béninois de l’Eau et des Mines, les nouvelles installations « permettent d’augmenter la capacité de production d’eau potable de 617 m3 à 2 100 m3 par heure ; soit plus de trois fois la capacité d’avant-projet. Ainsi, cette nouvelle production permet à la Soneb de satisfaire les besoins des populations cibles de la phase I estimée à l’horizon 2027 à 240 000 personnes vivant dans les localités d’Agori 1, d’Agori 2, de Djadjo, d’Aïtchédji, d’Aïdégnon, d’Aïfa, d’Atinkanmey, d’Houèto, de Tankpè et de Zogbadjè ».

LIRE AUSSI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.