Coronavirus: l’Union Africaine a déclaré « que l’Afrique devait se préparer »


L’UA a mis en garde, ce jeudi 29 octobre, contre une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus au moment où l’Europe subit une hausse des cas et où certains pays du continent voient les contaminations s’accélérer.

Publicités

« Le moment est venu de se préparer à une deuxième vague », a déclaré John Nkengasong, le directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l’Union africaine, lors d’une conférence de presse.

« Le continent a très bien réussi à infléchir la courbe, avec la plupart des pics de contamination autour de juillet puis une décrue régulière, mais à l’heure actuelle nous commençons à voir une certaine stagnation », a-t-il poursuivi.

En dépit de premières inquiétudes sur une pandémie risquant de dévaster la région, les 55 États membres de l’Union africaine ont à ce stade enregistré 1,7 million de cas, soit 3,9 % de la mortalité mondiale due au Covid-19, selon le CDC.

Au cours du mois écoulé, les cas ont augmenté en moyenne chaque semaine de 6 % pour l’ensemble du continent et neuf pays ont des taux de contamination supérieurs à 10 %.

Le Kenya particulièrement touché

John Nkengasong a souligné que le tableau de l’épidémie sur le continent était toutefois contrasté, avec de nouveaux cas augmentant en Afrique de l’Est, du Nord et en Afrique australe, et une baisse en Afrique de l’Ouest et du centre.

LIRE AUSSI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.