Togo : déclaration de la patrimoine des Gnassingbé en danger


Gouverner autrement, c’est rompre la chaîne des pratiques qui encouragent la corruption et les infractions assimilées, pour le Togolais qui ressent un certain agacement face aux crimes économiques qui se succèdent et finissent par tomber dans le silence de Faure Gnassingbé.

Publicités

Et si le tout premier Conseil des ministres du gouvernement de Victoire Tomégah-Dogbé a examiné un avant-projet de loi organique qui habilite le Médiateur de la République à recevoir la déclaration des biens et avoirs de hautes personnalités, hauts fonctionnaires et agents publics, l’opinion pourra saluer un bon début et une dynamique vertueuse. Mais, la prudence semble de mise, préconisent plusieurs observateurs avertis qui pointent une surprenante lenteur du processus.

L’article 145 de la Constitution togolaise de 1992 impose aux hautes personnalités et hauts fonctionnaires notamment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.