Côte d’Ivoire : la résidence d’Henri Konan Bédié a été encerclée par les forces de l’ordre


La résidence d’Henri Konan Bédié, chef de l’opposition en Côte d’Ivoire, a été encerclée mardi par une centaine d’hommes des forces de l’ordre. Ce dernier n’a pas reconnu la réélection du président Alassane Ouattara et s’apprêtait à donner une conférence de presse pour former « un gouvernement de transition ».

Les forces de l’ordre, n’ont pas pénétré dans la résidence de cet ancien chef de l’Etat, mais ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les journalistes et les militants et ainsi empêcher la tenue de cette conférence de presse. A l’intérieur de la demeure, les hommes chargés de la sécurité de Bédié ont sorti des Kalachnikovs pour se préparer à le défendre.

Le gouvernement accuse l’opposition de « complot contre l’autorité de l’Etat »

Une heure plus tôt, le gouvernement a accusé l’opposition de « complot contre l’autorité de l’Etat » et indiqué avoir saisi la justice, « afin que soient traduits devant les tribunaux les auteurs et les complices de ces infractions ». « Cette déclaration (de l’opposition sur la « transition ») ainsi que les violences perpétrées suite au boycott actif, constituent des actes d’attentat et de complot contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national », a déclaré le ministre de la justice Sansan Kambilé lors d’une conférence de presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.