L’élection Américaine : la ligne droite pour Trump et Biden


Présidentielle américaine de 2020 est bien partie pour battre des records de participation. Plus de 93 millions d’Américains ont déjà voté par correspondance ou par anticipation dans un bureau de vote prévu à cet effet contre 47 millions en 2016. Du jamais vu aux États-Unis.

Publicités

« La participation devrait être la plus forte de l’histoire des États-Unis avec entre 150 et 160 millions de bulletins de vote comptabilisés », juge Jean-Éric Branaa, chercheur spécialiste des États-Unis à l’université Paris-2 Panthéon-Assas.

Problème, dépouiller l’intégralité de ces bulletins risque de prendre du temps, notamment dans les États qui n’autorisent pas le dépouillement des votes anticipés avant le jour de l’élection. C’est en particulier le cas du Michigan et de la Pennsylvanie, deux États clés dans lesquels Donald Trump et Joe Biden ont jeté toutes leurs forces ces derniers jours pour convaincre les électeurs indécis.

« Il sera impossible de dépouiller en une journée autant de bulletins, d’autant que nombre d’entre eux arriveront après le 3 novembre », affirme Romain Huret, historien des États-Unis et directeur d’études à l’École des hautes études en science sociale (EHESS). « Or cette situation pourrait aboutir au pire des scénarios : Donald Trump déclaré vainqueur mardi soir, puis Joe Biden finalement élu une semaine plus tard après le décompte de l’intégralité des bulletins », prévient le spécialiste.

« Une posture faite pour galvaniser ses troupes jusqu’au bout »

Donald Trump répète en boucle depuis des mois que le vote par voie postale est sujet à fraude, bien que les experts soulignent qu’elle reste marginale aux États-Unis. Envoyer son bulletin par courrier est une tradition de longue date, et un vote sur quatre a été effectué ainsi en 2016.

Mais pour cette année de pandémie de Covid-19, les démocrates ont mis en avant le vote par correspondance comme un moyen sûr de voter afin d’éviter tout risque d’infection. D’où la rhétorique sur les risques de fraude employée tout au long de la campagne par le président sortant.

« Je ne crois pas que ce soit juste de devoir attendre pendant une longue période après l’élection », a estimé Donald Trump, dimanche 1er novembre, devant des journalistes, en amont d’un meeting en Caroline du Nord, avant d’indiquer qu’il solliciterait ses avocats mardi soir « dès que l’élection est terminée ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.