Nouvelle arrestation dans l’enquête sur l’attentat de Nice


Alors que Brahim Assouissaoui n’a toujours pas pu être entendu par la police, l’enquête sur la tuerie de Nice se poursuit en région parisienne. Un homme, qui apparaissait parmi les contacts récents du terroriste tunisien, a été arrêté mercredi à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

Publicités

Quatre avaient été interpellés la veille à Sarcelles (Val-d’Oise). Un sixième, arrêté samedi à Grasse, se trouve toujours en garde à vue. Ce Tunisien avait effectué la traversée Tunisie – Lampedusa en compagnie du tueur de la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption. Cinq autres personnes, interpellées dans les trois jours suivant les faits, ont été relâchées.

Rien n’indique que les personnes arrêtées aient quelque chose à voir avec l’auteur de la tuerie de Nice. Selon une source proche de l’enquête, les échanges du terroriste tunisien au téléphone ou sur les réseaux sociaux concernaient avant tout son parcours migratoire et des questions logistiques (hébergement, téléphone…).

On en sait un peu plus sur le parcours de l’assaillant

« Pour l’instant, nous n’avons trouvé aucune trace d’appartenance à un quelconque réseau structuré en Europe et nous ne sommes pas dans la logique d’un commando qui aurait traversé la Méditerranée pour commettre des attentats », commente une source policière qui n’exclut pas en revanche que le jeune homme ait pu être endoctriné et missionné depuis la Tunisie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.