Présidentielle américaine : Donald Trump a revendiqué la victoire depuis la Maison Blanche


Un discours lacunaire, au cours duquel Donald Trump a revendiqué sa victoire – même si le décompte était toujours en cours dans plusieurs États-clés.

Publicités

Alors que Joe Biden affirmait dans la nuit de mardi à mercredi être « en bonne voie » pour gagner l’élection, l’actuel locataire de la Maison Blanche a dans la foulée affirmé avoir d’ores et déjà remporté la présidentielle américaine.

Paradoxalement, Donald Trump a dénoncé lors de ce discours de victoire des « fraudes » affectant le scrutin et a annoncé vouloir saisir la Cour suprême pour arrêter le comptage. Une posture que tient depuis plusieurs semaines déjà le président américain.

Une guerre des chiffres

Au cours de sa prise de parole, Donald Trump a souligné l’avance qu’il avait sur son adversaire démocrate dans plusieurs États aux nombreux grands électeurs.

« On a gagné au Texas de 700.000 voix et ça on ne le voit même pas dans les statistiques », a affirmé le locataire de la Maison Blanche.

À l’heure où Donald Trump s’exprimait, sa victoire indéniable dans cet État avait pourtant déjà été annoncée par plusieurs médias, dont CNN. Et il était relativement aisé de précisement suivre le nombre exact de voix remportées par le président américain dans ce bastion républicain, où les sondages annonçaient une bataille plus serrée qu’à l’habitude.

La carte interactive de CNN donne, à 11h30 heure de Paris, plus de 5,8 millions de voix pour Donald Trump contre un peu plus de 5,1 millions pour son adversaire démocrate. Des chiffres transparents, accessibles et mis en avant par les chaînes américaines, bien qu’encore incomplets, puisque le dépouillement complet des bulletins est toujours en cours – il reste encore 4% des bulletins à comptabiliser au Texas.

Dans d’autres États aux électeurs cette fois plus vacillants, Donald Trump affirme là encore détenir une confortable avance sur Joe Biden. 100.000 voix dans le Wisconsin , 300.000 au Michigan, 690.000 voix en Pennsylvanie… Des chiffres exacts à l’heure où le président s’est exprimé mais non définitifs: à 11h30, heure de Paris toujorus, 89% des bulletins ont été dépouillés dans le Wisconsin, 74% en Pennsylvanie et 78% dans le Michigan selon CNN.

Qu’importe pour Trump qui estime disposer de suffisamment de voix de réserves pour l’emporter dans ces États face à Biden.

« Ils ne pourront pas nous rattraper » a assuré Donald Trump à propos de la Pennsylvanie avant d’indiquer qu' »on va sans doute creuser l’écart ».

Une prévision optimiste pour le président qui a considéré par la même occasion pouvoir rattraper Biden en Arizona. « Les chiffres ont considérablement baissé, l’écart s’est rétréci », a affirmé Donald Trump.

Plusieurs médias américains ont toutefois annoncé quelques minutes après l’allocution du président américain que l’Arizona avait été remporté par son adversaire. Joe Biden récupèrerait ainsi 11 grands électeurs, une belle prise pour les démocrates dans ce bastion républicain.

Dans les autres États mentionnés par Donald Trump, l’écart s’est resserré: à 11h30, heure de Paris, Joe Biden dispose ainsi d’une légère avance dans le Wisconsin, avec 49,3% des voix contre 49,0% pour le président américain. Dans le Michigan, ce dernier a encore 200.000 voix d’avance, mais un cinquième des bulletins restent à dépouiller.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.