Ethiopie : l’armée accuse le directeur de l’OMS de soutenir les rebelles


Alors que les affrontements se poursuivent dans la région du Tigré, l’armée accuse le directeur de l’OMS de soutenir la région dissidente, en cherchant « des armes et des soutiens ».

Publicités

Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui nie ces accusations, est un Ethiopien originaire du Tigré et a été membre du TPLF. Par ailleurs des observateurs soupçonnent les autorités de procéder à un fichage ethnique.

Autre conséquence de cette guerre en Éthiopie : l’exode massif de réfugiés. Ils seraient déjà plus de 36 000 à avoir franchi la frontière avec le Soudan pour fuir les combats. Face à leur nombre croissant, le gouvernement soudanais et l’ONU s’organisent pour ouvrir de nouveaux camps. Reportage dans le camp d’Om Rakuba de notre envoyé spécial à la frontière, Bastien Renouil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.