Le ministre de l’intérieur Darmanin de la polémique à son actif


Depuis son arrivée au poste de ministre de l’Intérieur, il y a moins de cinq mois, Gérald Darmanin multiplie les phrases choc et les polémiques. Au point de commencer à agacer au sein de la majorité.

Cela fait moins de cinq mois que Gérald Darmanin est ministre de l’Intérieur, et déjà il compte plus de polémique à son actif qu’il n’y a de doigts sur une main. Entre petites phrases controversées et réactions ambigües, l’ancien maire de Tourcoing fait débat.

Il faut dire que tout a commencé dans la polémique, puisque la nomination même de Gérald Darmanin à ce poste a soulevé la colère, notamment des féministes. L’ancien ministre de l’Action et des Comptes publics est en effet accusé de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance.

Si l’affaire a d’abord conduit à un classement sans suite puis un non-lieu en 2018, la Cour d’appel de Paris a demandé la reprise des investigations, le 9 juin dernier, rappelle France Info. Au moment de son arrivée place Beauvau, l’Élysée avait très vite assuré que ce n’était “pas un obstacle”, mettant en avant la présomption d’innocence.

Le premier flic de France, en poste depuis le 6 juillet, a défrayé la chronique moins d’un mois après sa nomination, sur le sujet des violences policières. Pour montrer son désaccord avec ce terme, il a employé une phrase pour le moins imagée.

“Quand j’entends le mot violences policières, personnellement, je m’étouffe”, a-t-il affirmé devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, le 28 juillet dernier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.