Justice : affaire Michel Zecler détention provisoire requise contre trois policiers


Ce dimanche, la conférence de presse de Rémy Heitz, procureur de la République de Paris, portant sur l’affaire Zecler était particulièrement attendue.

Publicités

Après deux jours de garde à vue dans les locaux de l’Inspection générale de la police nationale, les quatre policiers accusés du passage à tabac de Michel Zecler, un producteur noir, ont été présentés à la justice dimanche à la mi-journée.

Le placement sous contrôle judiciaire du quatrième policier requis

Le procureur de la République a signalé que la mise en examen des policiers avait été requise par le parquet de Paris, ainsi que la détention provisoire pour trois d’entre eux. Un placement sous contrôle judiciaire a été requis à l’encontre du quatrième, accusé d’avoir lancé la grenade lacrymogène dans le local privé où se trouvait le producteur.

Ce placement comporte notamment l’interdiction d’exercer ses fonctions. Dans la soirée, l’avocat de ce dernier a annoncé le placement effectif de son client sous contrôle judiciaire. Un juge d’instruction va par ailleurs enquêter sur l’ensemble de l’affaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.