Au Nigeria : plus de 110 civils tués dans une attaque


Plus de 110 civils ont été tués samedi au Nigeria alors que des élections locales se déroulaient pour la première fois depuis le début de l’insurrection de Boko Haram en 2009. Les multiples attaques perpétrées dans le nord du pays ont fait 36.000 morts depuis dix ans.

Publicités

Le bilan est encore lourd au Nigeria. Selon l’ONU, au moins 110 civils ont été tués, samedi 29 novembre, par des membres présumés du groupe djihadiste, Boko Haram. Les attaques ont eu lieu dans une rizière située dans l’État du Borno (nord-est du pays) où la faction terroriste est très présente.

« Le 28 novembre, en début d’après-midi, des hommes armés sont arrivés à moto et ont mené une attaque brutale sur des hommes et des femmes qui travaillaient dans des champs à Koshobe », a déclaré le coordinateur humanitaire de l’Onu au Nigeria, Edward Kallon.

Alors que le bilan s’élevait à 43 morts, samedi soir, le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a condamné « le meurtre de ces agriculteurs dévoués à leur travail par des terroristes « . Le chef de l’État a aussi ajouté : « Le pays entier est blessé par ces assassinats insensés ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.