USA : Huawei en discussion avec Washington sur la libération de Meng Wanzhou


Le géant chinois des télécoms Huawei discute d’un accord avec l’administration américaine qui permettrait à sa directrice financière Meng Wanzhou de regagner la Chine, deux ans après son arrestation au Canada.

Publicités

Le ministère américain de la Justice est prêt à laisser Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, repartir en Chine si elle reconnaît avoir violé les sanctions financières contre l’Iran.

Wanzhou Meng pourrait rentrer en Chine, si elle reconnaît ses fautes. La fille du fondateur de Huawei et directrice financière du géant chinois, Wanzhou Meng, est bloquée à Vancouver depuis deux ans, en attente de son extradition vers les USA.

Le département de la justice américaine (DoJ) lui reproche d’avoir été l’instigatrice pour Huawei du viol des sanctions américaines contre l’Iran.

Pour l’heure, Wanzhou Meng a déjà refusé une première version de l’accord, réfutant la manière dont sont décrites ses communications avec les institutions financières de Huawei.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.