Présidentielle en Centrafrique UPC, se sont emparés de Bambari, la quatrième ville du pays


A cinq jours des élections présidentielle et législatives, des rebelles de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), se sont emparés de Bambari, la quatrième ville du pays.

Publicités

Le gouvernement dénonce une tentative de coup d’État alors que les groupes armés qui opèrent sur les deux-tiers du territoire centrafricain ont relancé les hostilités contre le pouvoir central à l’approche du scrutin.

Des attaques ont repris mardi 22 décembre en Centrafrique avec la prise de la quatrième ville du pays par des rebelles, à cinq jours des élections présidentielle et législatives.

Par ailleurs, Moscou a dépêché 300 « instructeurs militaires » pour aider le gouvernement qui dénonce une tentative de coup d’État.

La quatrième ville de Centrafrique, Bambari, à quelque 380 km au nord-est de la capitale Bangui, est tombée mardi aux mains de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), un des nombreux groupes armés qui se partagent plus des deux-tiers de la Centrafrique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.