Couvre-feu : une fête sauvage de 2 500 personnes en Bretagne


La rave-party géante quelque 2 500 personnes, parfois venues de l’étranger, ont célébré la fin d’année sur de la techno depuis le soir du 31 décembre, lors d’une fête illégale au sud de Rennes. Le son a finalement été coupé dans la nuit de vendredi à samedi vers 2 h du matin.

Publicités

« Il n’y a pas eu d’intervention des forces de l’ordre », souligne la préfecture, tout en précisant que les gendarmes, qui contrôlent les axes pour accéder aux lieux où se trouvaient jeudi matin 2 500 personnes environ, procèdent à des opérations de contrôle et verbalisations. La préfecture a évoqué une « interruption du son », sans écarter la possibilité d’une reprise de la musique.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait convoqué vendredi soir à Beauvau une réunion sur la rave avec le préfet et des membres du cabinet. « Je travaille avec eux cette nuit au rétablissement d’une situation normale en permettant au maximum l’intégrité physique de tous », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

“Les contrôles gendarmerie aux abords du site se poursuivent. Verbalisation systématique de toutes les personnes quittant les lieux, plus de 1000 PV déjà relevés », indiquait la gendarmerie sur les réseaux sociaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.