Covid-19 : pour Olivier Véran les variants nous inquiètent davantage


Les variants sud-africains et brésiliens nous inquiètent davantage que le variant britannique, indique Olivier Véran, ajoutant vouloir reculer au maximum la diffusion de ces variants.

Publicités

Quatre cas du variant brésilien ont été enregistrés, notamment dans le Var, annonce-t-il.

Des tests salivaires mis en place dans les écoles. Le ministre de la Santé Olivier Véran débute son intervention sur les tests salivaires. « Nous allons multiplier les opérations collectives de dépistage, notamment dans les milieux scolaires », explique le ministre.

Au retour des vacances scolaires, l’objectif sera de réaliser d’avantage de tests de dépistages salivaires sur les enfants, pour plus d’acceptabilité.

Sur le vaccin AstraZeneca.

Le vaccin AstraZeneca « va nous permettre d’accélérer le rythme de vaccination », assure Jean Castex, qui précise : « Grâce à ce nouveau vaccin, nous pourrons atteindre l’objectif de 4 millions de personnes ayant reçu leur première injection d’ici la fin du mois de février ».

Sur la campagne de vaccination.

« D’ici avril, nous atteindrons l’objectif fixé par le Président de la République d’avoir proposé la vaccination à toutes les personnes de plus de 75 ans volontaires – et il faut qu’elles soient les plus nombreuses possibles – ainsi qu’aux personnes de moins de 75 ans atteintes de comorbidités graves », déclare le Premier ministre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.