Au Danemark, le dépistage est une fête dans un « partybus »


Un bus discothèque métamorphosé en centre de dépistage itinérant, sillonne les rues d’une banlieue de Copenhague.

Publicités

« Les partybus ne sont pas utilisés pour faire des fêtes puisque tout est mort dans ce secteur en ce moment, donc ces bus sont disponibles. Il faut faire très peu de changements pour les transformer », explique le maire de Glostrup, John Engelhardt.

Néons et boules à facettes sont toujours là, et s’il n’est plus possible de commander une bière pression ou de consommer de l’alcool, la musique résonne dans les enceintes et contribue à une atmosphère beaucoup plus décontractée que dans les autres centres de test.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.