Covid-19 : le variant britannique serait responsable de 20 à 25% des infections


Le ministre de la Olivier Véran, « la diffusion des variants brésilien et sud-africain n’est pas encore inéluctable ».

Publicités

Pour l’éviter, de nombreux séquençages génétiques sont effectués et de nombreux tests PCR multiplex utilisés.

Le variant britannique serait responsable de 20 à 25% des infections au coronavirus en France désormais. La proportion des variants sud-africain et brésilien serait désormais de 4 à 5% dans le pays mais sa répartition reste très hétérogène.

Il nuance toutefois : « La situation est fragile, incertaine mais sous contrôle ».

Durant sa conférence de presse, le ministre de la Santé a indiqué que la situation était « plus inquiétante en Moselle ». « Ces derniers jours nous avons identifié près de 300 cas assimilés aux variants brésilien et sud africain. L’incidence générale est également plus élevée dans ce département que sur le reste du territoire », précise-t-il.

Aucune mesure sanitaire complémentaire n’a pour l’instant été annoncée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.