Covid-19 : la pandémie ne doit pas servir à réprimer les critiques, avertit le secrétaire général de l’ONU


Antonio Guterres déplore que la pandémie soit utilisée par certains pays, qu’il n’a pas cités, pour réprimer les « voix dissonantes » et faire taire les médias.

Publicités

Brandissant la pandémie comme prétexte, les autorités de certains pays ont pris des mesures de sécurité sévères et adopté des mesures d’urgence pour réprimer les voix dissonantes, abolir les libertés les plus fondamentales.

« faire taire les médias indépendants et entraver le travail des organisations non gouvernementales », regrette-t-il devant le Conseil des droits de l’homme dans un message vidéo pré-enregistré.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.