Les acteurs du tourisme social tirent la sonnette d’alarme


Quel sort pour les saisonniers des villages vacances, colonies de vacances et autres organisateurs de séjours scolaires et linguistiques?

Publicités

Le courrier, signé par trois syndicats (CFDT, CGT-FO et Unsa) et trois organisations professionnelles (Gsoft, Hexopée et Cap France) de la branche « Tourisme social et familial ».

A été adressé le 18 février aux ministres chargés de l’Economie, du Travail et du Tourisme, selon une copie envoyée à la presse par la CFDT.

Ils demandent aussi le maintien jusqu’à fin décembre de la prise en charge à 100 % par la solidarité nationale de la rémunération versée aux salariés en chômage partiel dans les secteurs protégés (tourisme, culture, sport…), avec donc un reste à charge nul pour les entreprises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.