Covid-19 : Gabriel Attal défend de ne pas avoir reconfiner en janvier


« S’il était possible de revenir au 29 janvier, on prendrait la même décision », assure Gabriel Attal dans une interview au Journal du Dimanche.

Publicités

Le porte-parole cite les exemples de pays voisins : « L’Allemagne, en confinement strict depuis mi-décembre, l’est toujours et les cas augmentent. L’Italie entame un quatrième confinement parce que l’épidémie y repart au galop ».

« Certains plaident pour le confinement permanent. Nous, on veut y arriver avec le moins de restrictions possible. »

Il défend la stratégie « freiner sans enfermer » annoncée par le Premier ministre ce jeudi soir. « En un an, on a appris sur le virus, on sait qu’il se transmet très peu en extérieur quand on respecte les gestes barrière : environ 5% seulement des contaminations.

Il aurait donc été incompréhensible de prendre les mêmes mesures qu’il y a un an. On ne dit plus « restez chez vous » mais « chacun chez soi ou tous dehors, mais sans se regrouper ».

« En laissant les gens être dehors et en interdisant les déplacements entre les Régions pour éviter que le virus ne circule, c’est le bon sens qui prime. »

« Il n’y a pas eu de pari » sur la santé des Français, ajoute le porte-parole du gouvernement avant d’ajouter que « la clé de la sortie de crise, ce n’est pas le confinement mais la vaccination ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.