USA: le rappeur américain DMX est mort à 50 ans


Le rappeur DMX, figure du hip-hop des années 2000, est mort à l’âge de 50 ans, comme l’annonce sa famille ce vendredi dans un communiqué. Il avait été hospitalisé le 2 avril à l’hôpital de White Plains, banlieue new-yorkaise où il résidait, à la suite d’une crise cardiaque.

Publicités

« Nous sommes profondément attristés d’annoncer aujourd’hui que notre cher DMX, né Earl Simmons, (…) s’en est allé à 50 ans à l’hôpital de White Plains avec sa famille à ses côtés, après avoir été maintenu en vie ces derniers jours », indique le communiqué. « Earl était un guerrier qui s’est battu jusqu’au bout. »

« La musique de Earl a inspiré un nombre incalculable de fans à travers le monde, et son héritage iconique lui survivra pour toujours », poursuit sa famille, ajoutant que les détails concernant les hommages qui lui seront rendus seront communiqués ultérieurement.

DMX s’est imposé sur la scène populaire dans les années 1990. Le rap est alors un genre en pleine expansion, alors que le public voit émerger des figures telles que Snoop Dogg ou Notorious B.I.G. Elevé au rang d’icône, il a vu sa carrière pavée de succès et de problèmes judiciaires. Il a bénéficié d’un succès retentissant jusqu’au milieu des années 2000, avant de connaître une résonance plus discrète.

Né Earl Simmons à Baltimore le 18 décembre 1970, DMX passe son enfance dans la ville de Yonkers, dans l’Etat de New York. Seul garçon d’une fratrie de cinq, il a évoqué à plusieurs reprises avoir été maltraité par sa mère. En 2019, il a notamment confié à GQ qu’elle « lui a cassé deux dents avec un balais » lorsqu’il avait 6 ans.

« J’aime ma mère », assurait-il. « Elle avait 20 ans quand elle m’a eu. Peut-être qu’elle ne savait pas quoi faire de moi (…) Je travaille dur pour pardonner mes parents. Mais tant que vous n’apprenez pas à pardonner les autres, vous ne pouvez pas vous pardonner vous-même. »

Dans la même interview, il confiait avoir été arrêté pour la première fois à l’âge de 10 ans; d’abord pour incendie volontaire, puis pour agression.

Remarqué pour ses talents de beatboxer au début des années 1990, il se consacre à l’écriture de ses propres textes. Après la sortie de premiers singles qui ne rencontrent pas le public, il entre dans la bande des jeunes rappeurs à suivre en 1995 en posant sa voix sur le morceau Time to Build de Mic Geronimo, aux côtés de Jay-Z et Ja Rule.

Catégories :Culture

Tagué:, , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.