L’Afrique du Sud suspend la vaccination au Johnson & Johnson à cause de caillots sanguins


L’Afrique du Sud a suspendu mardi l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 après des risques de caillots sanguins constatés aux États-Unis, a annoncé le ministre de la Santé, Zweli Mkhize.

Publicités

Nous avons décidé de suspendre volontairement notre déploiement jusqu’à ce que la relation de cause à effet entre le développement de caillots et le vaccin de Johnson & Johnson soit suffisamment analysée.

Le ministre de la Santé a précisé qu’aucun cas de caillot sanguin n’a été répertorié parmi les 290 000 travailleurs de santé vaccinés en Afrique du Sud, mais que la décision américaine devait « être prise au sérieux ». « Nous espérons que cette pause ne durera que quelques jours », a-t-il ajouté « et que cela n’aboutira pas à un retrait complet de ce vaccin ».

La seconde phase du plan de vaccinations, à destination des travailleurs essentiels et des plus de 60 ans, doit commencer le 17 mai. Pour l’instant l’Afrique du Sud a commandé 31 millions de doses du vaccin J&J et 30 millions du Pfizer. 1,3 million supplémentaire devrait être fourni par le programme international Covax.

Les autorités sanitaires américaines avaient annoncé plus tôt dans la journée « une pause » dans l’utilisation de ce vaccin en raison de l’apparition rare de graves caillots sanguins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.