Au Soudan du Sud, 60 000 doses d’AstraZeneca détruites faute de volontaires


Le Soudan du Sud, l’un des pays les plus pauvres au monde, va détruire 60 000 doses de vaccins anti-Covid AstraZeneca reçues en don à la fin mars. La date limite d’utilisation a expiré avant que les doses ne soient utilisées, comme l’a annoncé un responsable du ministère de la Santé.

Publicités

Pour quelle raison ces vaccins n’ont pas trouvé preneurs ? Comme dans d’autres pays d’Afrique ou du monde, de nombreuses personnes ont eu peur de se faire vacciner en raison des possibles effets secondaires dont ils entendent parler.

De nombreuses fausses informations mettent en cause l’efficacité du vaccin et certaines rumeurs vont même jusqu’à affirmer qu’il rend impuissant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.