Mort d’un étudiant à Nantes, l’hypothèse d’un lien avec AstraZeneca « renforcée »


Le rapport d’autopsie de l’étudiant en médecine de Nantes mort après avoir été vacciné par AstraZeneca « renforce l’hypothèse d’un lien de causalité » entre l’injection et le décès, a affirmé samedi l’avocat de la famille.

Publicités

« L’expertise indique que la cause du décès est une thrombose abdominale (…) au niveau de la rate avec des caillots très récents », a expliqué Me Etienne Boittin. Le rapport ne mentionne « aucune infection, virus, cancer ou tumeur, qui peuvent générer des thromboses ».

Ainsi, selon l’avocat, « le rapport d’autopsie ne dit pas que l’injection de l’AstraZeneca est la cause du décès. Mais il élimine un certain nombre de causes possibles et renforce l’hypothèse d’un lien de causalité entre l’injection de l’AstraZeneca et la survenance du décès ». Le jeune homme avait été vacciné le 8 mars et est décédé le 18 mars.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.