Espagne: vacciner les saisonniers pour éviter une bombe à retardement


A l’approche de l’été, des milliers de saisonniers étrangers arrivent dans le nord-est de l’Espagne pour la récolte des fruits. Une «bombe à retardement» en temps de Covid que le pays essaie de désamorcer en les vaccinant massivement.

Publicités

Ces ouvriers agricoles, souvent africains ou latino-américains, sillonnent chaque année le pays du nord au sud pour récolter cerises, pêches ou pommes, dans des conditions de vie parfois très précaires. Ils recevront le vaccin de Johnson & Johnson (Janssen), plus adapté à leur profil itinérant car il ne nécessite qu’une seule dose.

Avec l’arrivée du Covid, le cocktail est devenu explosif: l’été dernier, la vaste région agricole recouvrant la Catalogne et l’Aragon, avait été le théâtre d’un fort rebond des contagions entre juin et juillet, forçant les autorités à imposer de nouvelles restrictions alors que le confinement strict imposé depuis mars avait été à peine levé

En quelques semaines, les cas de contamination avaient explosé en parallèle à l’arrivée de migrants sans papiers, privés de moyens de subsistance par la pandémie, qui avaient afflué pour tenter de travailler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.