Mali: la Cour constitutionnelle déclare le colonel Goita président


La Cour constitutionnelle du mali a déclaré vendredi 28 mai, le colonel Assimi Goïta chef de l’Etat et président de la transition censée ramener les civils au pouvoir.

Publicités

Depuis quelques jours, le colonel Assimi Goïta prend la tête de ce pays plongé dans la tourmente, neuf mois après avoir renversé avec d’autres colonels le président élu Ibrahim Boubacar Keita.

Quatre jours plus tôt, il avait écarté le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane, cautions civiles de la transition ouverte après le putsch de 2020, censée ramener des civils au pouvoir début 2022.

L’ancien commandant de bataillon des forces spéciales, qui ne se départit quasiment jamais de son uniforme et de son béret vert, occupera ces fonctions jusqu’au terme de la transition, dit l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Il défie ainsi les partenaires de ce pays crucial pour la stabilité du Sahel, confronté notamment à la propagation du djihadisme.

Les chefs d’État ouest-africains réunis en sommet extraordinaire se pencheront sur la situation du Mali dimanche, avec l’éventualité de sanctions à la clé. La France et les États-Unis, engagés militairement au Sahel, ont brandi la menace de sanctions.

Catégories :Mali

Tagué:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.